Le détroit de Makassar dans le jeu géopolitique indonésien

Vendredi 23 février 2018

Dr. Eric Frécon

Auteurs : Eric Frécon

Note n°5 de l'Observatoire Asie du Sud-Est

 

Au carrefour des questions nationales (Poros Maritim Dunia) et régionales (Rebalancing, Belt and Road Initiative), l’intérêt géopolitique du détroit de Makassar peut sembler évident, autant pour les liaisons nord-sud qu’il permet (sous-marins, commerce), que pour l’articulation ouestest des démarches en cours. Pourtant, les nombreux projets envisagés peinent toujours à se concrétiser à cause du manque de coordination au sein du ministère de la Défense en particulier et du gouvernement en général. Il est vrai que d’autres zones (Natuna, Sonde, Lombok) attirent l’attention des décideurs indonésiens. Finalement, bien que ce soit une zone plus large qu’il faille envisager, de Java-Est aux Sulu, deux enseignements demeurent, pour l’Indonésie (voire les Javanais) comme pour les marines de passage (telle la France) : accompagner la décentralisation et accepter le progressif déplacement du centre de gravité géopolitique indonésien en cours (plus à l’est et hors de Java ?).

 

  • Introduction
  • 1. Atouts géopolitiques indéniables, entre sécurités traditionnelle et non-traditionnelle

1.1. Axe Nord-Sud
1.2. Axe Est-Ouest

  • 2. De récurrents obstacles indonésiens faute de politique clairement définie

2.1. Absence de cap au sein du ministère de la Défense
2.2. Une absence de ligne de conduite propice aux rivalités internes et externes

  • Conclusion

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.