François Godement

Directeur de la stratégie

Ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et de l’université Harvard, et docteur en histoire de la Chine contemporaine, ses principaux thèmes de recherches sont la politique étrangère chinoise, les facteurs intérieurs dans les conceptions stratégiques et internationales de la Chine, la  politique comparée en Asie orientale, les processus d’intégration en Asie, l'architecture de la sécurité et des relations internationales en Asie.

Professeur des universités en science politique depuis 1992, il a enseigné à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) jusqu’en 2006, à l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) de 1985 à 2005, ainsi qu'à l'Ecole doctorale de Sciences Po encore aujourd'hui.

François Godement a contribué à la fondation du Comité européen du CSCAP (Council for Security Cooperation in the Asia-Pacific) qu’il co-préside et est un des fondateurs du CAEC (Council for Asia-Europe Cooperation). Il a été consultant auprès de l’OCDE, de l’Union européenne et de la Banque Mondiale, et est actuellement Consultant extérieur permanent de la Direction de la Prospective du Ministère des Affaires étrangères et européennes. Il est par ailleurs Senior policy Fellow de l’ECFR (European Council on Foreign Relations) et non-resident senior associate auprès de la Carnegie Endowment for International Peace. En 2005, il fonde Asia Centre avec d'autres experts de l'Asie. Il en assure la présidence jusqu'en 2009 puis en devient le Directeur pour la stratégie.

Sélection de publications depuis 2006

  • Xi Jinping’s China, European Council on Foreign relations, July 2013
  • Que veut la Chine? De Mao au capitalisme, Paris, Odile Jacob, October 2012 (forthcoming in English at Rowman & Littlefield)
  • China at the crossroads, European Council on Foreign Relations, April 2012
  • China: the Scramble for Europe, European Council on Foreign Relations, July 2011
  • "Europe’s Relations with China: Lost in Flight ?” Transatlantic Academy Paper Series, GMFUS, Washington DC, mai 2011 Lire
  • « Retour vers le futur: l’avenir du nucléaire en Asie », in François Heisbourg (dir.), Les armes nucléaires ont-elles un avenir, Paris, Odile Jacob, avril 2011
  • “Renminbi internationalization: redback playing the long game”, in China Economic Quarterly, mars 2011
  • "The United States and Asia in 2010: Uncertain Relations”, Asian Survey, Vol. 57, Numéro 1, pp. 5-17, janvier-février 2011 Lire
  • "Beyond Maastricht: a New Deal for the Eurozone” (avec Thomas Klau), Londres, ECFR, décembre 2010 Lire
  • “A Global China Policy”, ECFR, London, juin 2010 Lire
  • “China: revisiting the issue of mercantilism », in Simon Evenett (ed),The US-Sino Currency Dispute: New Insights from Economics, Politics and Law, VoxEU.org Publication, Centre for Economic Policy Research, avril 2010 Lire
  • “The United States and Asia in 2009: Public Diplomacy and Strategic Continuity”, Asian Survey, January/February 2010, Vol. 50, No. 1, p. 8–24 Lire
  • “Obama in Asia – Part I”, in Yale Global Online, novembre 2009 Lire
  • “The world crisis and its impact on Asian regional integration and economic security”, contribution to the Asia-Pacific Security Forum, Taipei août 2009  Lire
  • “A Power Audit of EU-China Relations”, with John Fox, European Council on Foreign Relations, London, juin 2009 Lire
  •  “New soft power : debating Obama’s attraction”, China Analysis, June 2009 Lire
  • « Le débat sur les thèses de Huntington transcende les lieux et les époques », China Analysis, n° 21, janvier-février 2009
  • “How much is China’s foreign Policy Shifting towards International Norms and Responsibilities – and How Should China’s Partners Respond ?”, pp 123-136 in American and European Relations with China, Edited by David Shambaugh and Gudrun Wacker, Stigtung Wissenschaft und Politik, Berlin, juin 2008
  • “China rising : can there be an effective European strategy?”, pp 63-76 in Korean Journal of Defense Analysis, Vol. 20, n° 1, mars 2008
  • « La Chine en 2025 », pp 9-36 in Les Carnets du CAP n° 8, Centre d’analyse et de prévision du Ministère des affaires étrangères, Paris, hiver 2007-printemps 2008
  • « La Chine, entre intégration et tentation néo-coloniale » in Etat du Monde 2008, Paris, Editions de la Découverte, 2007
  • « Asie orientale et méridionale – les tendances de la période » in Etat du Monde 2008, Paris, Editions de la Découverte, 2007
  • “China’s energy policy: from self-sufficiency to energy sufficiency”, International Spectator, N° 42-3
  • “Energy security – different approaches” in Peter Ludlow, (ed.), The EU and China, The European Strategy Foundation, Ponte de Lima, 2007
  • “The security role that Europe should be playing in conflict-prone Asia” in Europe’s World, printemps 2007
  • “The EU and China : a necessary partnership”, in Cahiers de Chaillot n° 109, Partnerships for effective multilateralism, Paris, Institut d’études de sécurité de l’Union européenne
  • “Neither Hegemon nor Soft Power: China’s Rise at the Gate of the West” pp 51-70 in Facing China’s rise: guidelines for an EU strategy, Chaillot Paper n° 94, Institut d’Etudes de Sécurité, Paris, novembre 2006

Imprimer la page

Facebook Twitter Delicious Linked in

Ses dernières publications

L’incroyable développement du cyberespace chinois

Mercredi 11 juin 2014

La rapidité de la croissance économique chinoise a conduit à des développements techniques ayant réussi à surmonter la rigidité bureaucratique. Les entreprises sur le web chinois comme Alibaba ..... lire la suite

Bruits de guerre en Asie orientale

Mercredi 28 mai 2014

Les tensions entre la Chine et le Vietnam sont au plus haut. Les deux pays se disputent depuis longtemps les archipels des Paracels et des Spratleys, mais ces tensions se sont accrues au début du mois ..... lire la suite

Un « pivot » français vers et dans l’Asie

Mardi 20 mai 2014

La France est en train d’entreprendre son propre pivot vers et dans l’Asie. Elle intensifie sa présence dans la région afin d’améliorer sa balance commerciale extérieure et d’attirer des ..... lire la suite

Medias

Derniers médias associés

Mardi 03 juin 2014

Dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, après plusieurs semaines de mobilisation s’inscrivant dans le cadre d’un mouvement pro-démocratique, l’armée chinoise était envoyée sur la place Tiananmen. La répression sanglante qui en a découlée, et qui a été vivement condamnée par la communauté internationale, est toujours taboue en Chine. Les autorités chinoises tentent en effet d’effacer des mémoires l’évènement et s’empressent chaque année de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour empêcher tout rassemblement ou commémoration dans la capitale : censure accrue de l’internet, renforcement des forces de l’ordre, voir même obligation pour les étudiants étrangers de participer à un voyage loin de Pékin. Xi Jinping, président de la République populaire de Chine depuis mars 2013 ne déroge pas à la règle. Que représentent les évènements de Tiananmen pour les autorités chinoises ? Pourquoi tenter de passer sous silence cette date ? Que connait la jeunesse chinoise de cet évènement? 

Evenements

Derniers évenements associés

Lundi 30 juin 2014

Rencontre des Débats Asie

La crise autour de l’Ukraine ravive les préoccupations de voisinage avec la Russie, en Europe comme en Asie : souveraineté et intégrité territoriale, respect des traités internationaux et des engagements, mais aussi jeu des alliances et sphères d’influence plus ou moins explicites. L’Asie sera-t-elle sensible avant tout à l’enjeu pour le continent européen et le respect du droit, ou bien est-elle divisée par ses propres enjeux et en particulier par sa propre relation avec la Russie ? C’est évident pour la Chine, qui combine une connivence diplomatique et une méfiance historique pour la Russie. Cela l’est aussi pour le Japon, qui a besoin de neutraliser l’un ou l’autre de ses voisins, et voudrait montrer avec la Russie qu’il peut résoudre, au moins l’un de ses problèmes territoriaux. Cela l’est aussi pour la Corée du Nord et la Corée du Sud, qui ont besoin ou de l’alternative que constitue une relation avec la Russie, en retrait ces dernières années : la quasi-alliance avec l’Inde s’est effacée, même s’il reste une convergence diplomatique contre toute ingérence internationale. Vladimir Poutine a ravivé le grand jeu asiatique de la Russie depuis son accession au pouvoir : diplomatie pétrolière entre la Chine et le Japon, enjeu gazier aujourd’hui avec la Corée, utilisation des différends territoriaux pour faire pression sur le Japon. Mais une véritable politique de sanctions occidentales le placerait dans une situation de dépendance accrue par rapport à la Chine, qui peut jusqu’ici jouer d’une position ambiguë en dépit de ses intérêts économiques en Europe de l’Est. Jusqu’où Poutine peut-il aller en comptant sur les intérêts des différents pays de l’Asie orientale ? L’Europe peut-elle en appeler elle aussi à des intérêts asiatiques, y compris ceux liés à la stabilité des règlements territoriaux et à la sécurité énergétique ?

Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.